0970 407 107 (prix d'un appel local)

Comment est calculé le salaire en portage salarial ?

En portage salarial, un salarié porté perçoit un salaire comme n’importe quel salarié. Pour toucher des revenus de son activité professionnelle, un salarié porté va devoir générer un chiffre d’affaires mensuel. Le montant de ce chiffre d’affaires peut donc être différent d’un mois à un autre. Par conséquent, un salarié porté n’aura pas forcément le même salaire tout au long de l’année.

Pour au mieux gérer vos dépenses et votre épargne, en tant que salarié porté, vous souhaitez sans doute connaître la méthode de calcul de votre salaire par rapport au chiffre d’affaires que vous réalisez. Quel salaire peut-on toucher en portage salarial ? Voici des réponses et des explications claires concernant la procédure à respecter pour la facturation de vos clients en portage salarial et le calcul appliqué afin de connaître le montant de votre salaire.

Comment convertir des factures en salaire en portage salarial ?-1

Comment fonctionne la facturation en portage salarial ?

L’un des avantages du portage salarial est que le salarié porté ne s’occupe pas de la facturation de ses clients. Pour rappel, le salarié porté doit lui-même démarcher ses clients et fixer ses conditions de travail concernant la mission à réaliser.

A la fin de chaque mois, le salarié porté devra donc établir un compte rendu d’activité (CRA). Le CRA devra faire mention des heures et des jours travaillés ainsi que de leur répartition dans le mois travaillé.

Une fois la mission finie et validée par l’entreprise cliente, ce sera l’entreprise de portage salarial (EPS) qui se chargera d’éditer et d’envoyer la facture à l’entreprise cliente pour la mission qui a été réalisée par le salarié porté. Ce sera également l’entreprise de portage salarial qui recevra le paiement des missions effectuées par le salarié porté.

L’entreprise de portage salarial se chargera ensuite de calculer et de verser le salaire au salarié porté, tous les mois.

Attention : si un salarié porté ne réalise pas de missions durant un mois, l’entreprise de portage salarial n’est pas tenue de lui verser un salaire pour ce mois non travaillé. Par conséquent, c’est bien au salarié porté de faire la démarche de trouver des clients pour générer un chiffre d’affaires qui lui permettra ensuite d’obtenir un salaire versé par l’entreprise de portage salarial.

Quelle est la différence entre le chiffre d’affaires et le salaire d’un salarié porté ?

Avec le portage salarial, un salarié porté génère un chiffre d’affaires lorsqu’il réalise des missions auprès d’entreprises clientes. Le salarié porté est libre de fixer ses tarifs et de négocier les conditions de travail auprès de ses clients, comme tout entrepreneur individuel. L’ensemble des paiements provenant des clients du salarié porté représente donc son chiffre d’affaires.

De plus, un salarié porté n’aura pas à gérer toutes les formalités administratives, fiscales et sociales. Toutes ces tâches sont effectuées par l’entreprise de portage salarial. Le salarié porté doit seulement faire un compte rendu d’activité (CRA) chaque mois.

Ce sera l’entreprise de portage salarial que facturera les clients du salarié porté. L’EPS pourra ensuite verser un salaire au salarié porté.

Par conséquent, le chiffre d’affaires du salarié porté correspond à l’ensemble des montants des factures payées par les entreprises clientes. Le salaire du salarié porté quant à lui se base sur le chiffre d’affaires sur lequel auront été déduits les cotisations sociales, les frais de gestion et l’impôt sur le revenu avec l’application du prélèvement à la source.

Comment est calculé le salaire sur le chiffre d’affaires du salarié porté ?

Un salarié porté perçoit un salaire qui est calculé selon le montant du chiffre d’affaires réalisé.

En portage salarial, sont défalqués du chiffre d’affaires du salarié porté :

  • les frais de gestion de l’entreprise de portage salarial (entre 5 % et 10 % du chiffre d’affaires en moyenne) ;
  • les charges sociales patronales ;
  • les charges sociales salariales.

Selon le taux de charges sociales patronales et salariales et le taux d’imposition applicable, on estime qu’un salarié porté perçoit entre 45 et 60 % de son chiffre d’affaires en salaire net.

Comment convertir des factures en salaire en portage salarial ?-2

Comment sont traités les frais professionnels ?

Selon l’activité de prestation de services exercée, les frais professionnels peuvent se multiplier. Frais de déplacement, hébergement, matériels, etc., le montant de ces frais peut constituer une somme non négligeable en fin de mois.

En portage salarial, vous pouvez demander à déduire vos frais professionnels de votre chiffre d’affaires. L’ECS pourra dès lors déduire ces frais professionnels du chiffre d’affaires, afin de réduire le montant sur lequel sera calculé les cotisations sociales et l’impôt sur le revenu.

Est-ce que le salaire perçu est net d’impôt ?

Pour rappel, le prélèvement à la source est applicable depuis le 1er janvier 2019. En d’autres termes, en tant que salarié porté, une certaine somme sera retenue sur votre salaire net tous les mois au titre de l’impôt sur le revenu.

Si vous faites face à d’importants écarts de rémunération selon les mois, vous pouvez également demander un ajustement du taux d’imposition ou du montant de l’acompte prélevé chaque mois sur votre salaire.

Pour cela, vous pouvez faire la demande directement auprès du service des impôts sur votre espace en ligne  » impôts.gouv.fr « .

Comment vérifier s’il n’y a pas d’erreur dans la conversion des factures en salaire ?

En tant que salarié porté, il est tout à fait normal que vous souhaitiez connaître le détail du calcul permettant de convertir votre chiffre d’affaires en salaire net.

Vous pourrez retrouver toutes les informations à ce sujet sur votre compte d’activité tenu et mis à jour par l’entreprise de portage salarial. Nul besoin de le demander à l’entreprise de portage salarial. Toute ECS a l’obligation d’informer ses salariés portés des informations figurant sur leur compte d’activité. Ces informations concernent :

  • les paiements reçus pour les missions réalisées et validées par les entreprises clientes durant le mois ;
  • le taux et le montant des frais de gestion déduits du chiffre d’affaires ;
  • les frais professionnels déduits du chiffre d’affaires, si le salarié porté en a fait la demande ;
  • le détail des prélèvements sociaux et fiscaux applicables au chiffre d’affaires réalisé ;
  • le montant de la rémunération nette versée au salarié porté par l’entreprise de portage salarial ;
  • le montant de l’indemnité de l’apport d’affaires.

En soi, ce sera donc l’entreprise de portage salarial qui se chargera de convertir vos factures en salaire. En tant que salarié porté, vous devez seulement veiller à rédiger et à transmettre votre compte rendu d’activité tous les mois auprès de l’entreprise de portage salarial.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Intéressé par le portage salarial ?