0970 407 107 (prix d'un appel local)

Tout savoir sur la simulation de salaire en portage salarial

L’évolution du monde de l’emploi a fait naître une façon particulière de travailler : le portage salarial. Il désigne la situation d’un individu qui exerce en entrepreneuriat, tout en jouissant de la couverture sociale inhérente au statut du salarié classique. Il concerne de nombreux métiers et s’applique désormais à la plupart des situations d’indépendance qui existent.

Bien qu’il possède de nombreux autres avantages, les aspects financiers du portage salarial sont ce qui préoccupe souvent les bénéficiaires de ce statut. Ainsi, ils n’hésitent pas à avoir recours à des méthodes de simulation de ce qui pourrait être leur revenu. Toutefois, il s’agit bien d’une démarche on ne peut plus complexe.

Nous présentons à travers le présent article, la notion de simulation de salaire en portage salarial et les divers éléments pris en compte lors de son exécution.

Comprendre une simulation de salaire en portage salarial-1

La définition de la simulation de salaire en portage salarial

Être en portage salarial signifie qu’on travaille en indépendant, mais qu’on perçoit un salaire mensuel. Ce salaire est fourni par une société de portage choisie à cet effet. Ladite société définit le revenu net mensuel du consultant sur la base d’un certain nombre de critères et prédispositions. Ainsi, ce revenu varie d’une entreprise de portage salarial à une autre. Réaliser une simulation de son potentiel revenu reste, de ce fait, une option très prisée.

Concrètement, la simulation de salaire en portage salarial est le fait de fournir des renseignements liés à son statut professionnel, afin d’avoir une idée de son salaire net sur un projet de travail.

Quels sont les divers éléments pris en compte lors d’une simulation en portage salarial ?

La société de portage et les frais de gestion

Comme sus-évoqué, le salaire du travailleur indépendant et bénéficiant des privilèges d’un salarié est géré par une société dite de portage. Ainsi, les frais de gestion du portage représentent la rémunération de l’entreprise et sont prélevés sur le revenu brut du consultant.

En France, il existe une multitude de sociétés de gestion de portage salarial. La plupart d’entre elles disposent de sites internet sur lesquels les simulations de salaire s’effectuent. La qualité des services fournis ainsi que le salaire proposé sont les critères pour choisir une entreprise de portage salarial. Surtout qu’elles n’appliquent pas le même coefficient en ce qui concerne les frais de gestion.

Avec un taux souvent compris entre 3 et 12 % du chiffre d’affaires hors-taxes du travailleur, ces frais servent à couvrir entre autres :

  • la gestion administrative et comptable des services fournis au consultant;
  • la constitution et le suivi du dossier de formation;
  • l’accompagnement et l’assistance juridiques;
  • l’établissement du contact entre le client et le consultant;
  • les différentes charges fiscales.

Il faut, néanmoins, noter que les frais de gestion varient aussi en fonction de la fréquence des missions.

Les frais de mission et les charges sociales

A l’instar du coût de gestion, les frais de mission et les charges sociales constituent des éléments qui pèsent assez dans la balance lors du calcul du salaire net du consultant en portage salarial.

Les frais de mission

Parmi les nombreuses dispositions prises par l’institution de gestion du portage salarial figure le paiement des frais de mission au consultant. En effet, le travailleur indépendant ayant ce statut bénéficie d’un soutien financier pour ses déplacements, sa restauration, son hébergement et pour d’autres accessoires lors de l’exécution de chaque contrat de travail. Ces frais sont défalqués plus tard de son revenu brut.

Cependant, et bien qu’ils soient minimes, certains frais liés aux missions sont pris en charge par les entreprises clientes. Ces frais sont préalablement définis par les contrats de travail.

On parle généralement de :

  • tickets restaurants pour les frais de restauration;
  • indemnités kilométriques pour les frais de déplacement;
  • primes grands déplacements pour les frais des voyages lointains.

Aussi, importe-t-il de noter que les frais de mission fournis par la société de gestion de portage salarial sont souvent remboursés sur la base des justificatifs.

Les charges sociales

Ce qui rapproche le travailleur indépendant en portage salarial d’un salarié classique est la couverture sociale. Cela implique bien évidemment, la souscription à un certain nombre de cotisations sociales et patronales par le travailleur. La collecte et le versement aux organismes habilités de ces cotisations s’effectuent par l’entreprise de portage salarial.

Les organismes concernés par les cotisations sont notamment ceux de :

  • la mutuelle santé;
  • la retraite;
  • les impôts.

Toutefois, d’autres souscriptions sociales sont aussi facturées au porté. On identifie entre autres la souscription chômage, les aides au logement et les cotisations vieillesse.

Retenons que les prélèvements des taxes sur valeur ajoutée et d’impôt direct sont automatiques et varient non seulement selon le statut du consultant, mais aussi selon son activité.

Comprendre une simulation de salaire en portage salarial-2

Les modalités de paiement et de recouvrement

La grande majorité des professionnels du portage salarial possèdent les mêmes modalités, lorsqu’il s’agit aussi bien du paiement du salaire portage salarial que du recouvrement de la facture auprès du client en cas de retard.

Pour ce qui est du paiement du consultant par la société, les modalités comprennent :

  • le recouvrement de la facture par l’agence;
  • l’éventualité d’une avance sur salaire sur demande du consultant;
  • l’éventualité d’une avance de l’intégralité du salaire sur demande du consultant.

Par ailleurs, si le recouvrement est facturé au travailleur indépendant et compris dans les frais de gestion, les avances éventuelles de salaire se font sur la base du profil du client. Ainsi, aucuns frais supplémentaires ne sont facturés pour cela.

Les services de recouvrement de facture en cas de retard ne sont, non plus, facturés au consultant.

Les garanties et assurances

Derniers éléments souvent considérés lors de la simulation du salaire net du consultant en portage salarial, les garanties et assurances concernent les diverses dispositions prises par la société de gestion pour garantir les fonds lors d’une procédure dite collective.

Critères indispensables à l’existence d’une entreprise de portage, il s’agit des engagements pris au sein des institutions de garanties salariale et financière par une société de portage salarial afin que ses clients puissent entrer en possession de leurs fonds, si elle avait à disparaître.

Ces garanties sont facturées au travailleur indépendant en portage salarial selon le modèle choisi par la société de portage. Elles sont prises en compte par certaines sociétés lors de la fixation du coefficient de frais de gestion. D’autres entreprises de portage, par contre, facturent ces frais à part.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Intéressé par le portage salarial ?