0970 407 107 (prix d'un appel local)

Être business analyst en portage salarial : tout ce qu’il faut savoir

Le portage salarial est un statut qui séduit de plus en plus de professionnels. Il n’est toutefois pas facile de savoir si ce statut est adapté à son métier surtout lorsque l’on exerce un métier spécifique comme celui de business analyst.

Bonne nouvelle : business analyst et portage salarial sont tout à fait compatibles.

Tout comme il est possible de recourir au portage salarial pour les métiers de l’informatique, les business analyst peuvent également opter pour ce statut très avantageux. 

Quelles sont les missions du business analyst ? Pourquoi est-il intéressant d’opter pour le portage salarial en tant que business analyst ? Pour tout savoir sur le métier de business analyst dans le cadre du portage salarial, nous vous invitons à continuer votre lecture.

Business Analyst et portage salarial-1

Le métier de business analyst

Chargé d’étude en organisation et informatique, analyste d’affaires ou bien encore consultant fonctionnel : le métier de business analyst (abrégé BA) est connu sous diverses dénominations.

Le rôle du business analyst au sein d’une entreprise

Alors que le directeur définit des stratégies, que le chef de produit a pour rôle de développer des solutions et que le commercial doit vendre ces dernières, un rôle fondamental manque parfois dans les entreprises. Une personne doit pouvoir être capable d’interférer et de les lier les différents services pour optimiser le travail de chacun. Voilà le rôle du business analyst.

Le chargé d’étude en organisation et informatique est un avant tout un analyste. Il se charge d’établir des études de marché pour récolter des informations. Ainsi, il se base sur des données chiffrées. Son rôle est ensuite de donner du sens aux chiffres. Grâce à son expertise et ses analyses, le business analyst permet à une entreprise de tirer des résultats tangibles sur son activité. L’entreprise peut alors évaluer l’efficacité de ses procédés, de ses produits ou de ses services et amorcer des corrections si cela est nécessaire.

Le business analyst propose également des outils efficaces (prévision de ventes, indicateurs et suivi de performance, benchmarks, etc.) pour aider les sphères dirigeantes à la prise de décision.

Bon à savoir : en fonction de son entreprise cliente, le business analyst peut posséder différentes responsabilités en lien avec la vente, la finance, le marketing ou encore les technologies de l’information.

Les missions du business analyst

Les missions du BA sont très diverses et dépendent des besoins de l’entreprise cliente. De manière générale, l’analyste d’affaires apporte une analyse stratégique détaillée en effectuant des tableaux de bord de suivi de la performance, en analysant les résultats commerciaux ou bien encore en cartographiant les processus, les aptitudes et les compétences de chaque service qu’il dirige.

Le business analyst a pour mission d’effectuer une étude de marché sous un angle à la fois quantitatif et qualitatif. Il analyse ainsi les habitudes de consommation et les comportements de la clientèle afin de mieux cerner les besoins de celle-ci. L’analyste d’affaires est ensuite chargé de synthétiser toutes les informations collectées pour pouvoir les transmettre sous forme de conclusions à la direction de l’entreprise cliente.

Grâce à son expertise et ses analyses, le business analyst est en mesure de fournir des prévisions et des pistes stratégiques (stratégie de vente, politique des prix, etc.) pour l’avenir commercial de l’entreprise.

Le business analyst a également pour mission d’accompagner ses équipes en concevant, documentant ou maintenant des processus système. Le business analyst supervise aussi la mise en place des nouvelles technologies au sein de l’entreprise comme des outils de suivi et de prévision. Il s’assure alors de la bonne compréhension des différents procédés.

Comment devenir business analyst ?

Il n’existe pas de parcours type pour devenir business analyst. Formation technique ou formation informatique, école de commerce, école de finance ou bien encore école d’ingénieur : le métier d’analyste d’affaires est en effet accessible après différentes formations.

Il est généralement possible d’accéder à un poste de business analyst après une expérience de 5 à 10 ans dans son domaine afin d’acquérir les connaissances suffisantes.

Bon à savoir : il existe une formation professionnalisante permettant de se préparer au métier de business analyst avant de pourvoir un poste de ce type.

Business Analyst et portage salarial-2

Pourquoi choisir le portage salarial en tant que business analyst ?

Le business analyst a la possibilité de travailler sous différents statuts et notamment ceux du salariat, de l’autoentrepreneuriat ou bien du portage salarial. Si l’analyste d’affaires souhaite plus d’indépendances dans son travail, il optera alors pour l’entrepreneuriat ou le portage salarial.

Les avantages du portage salarial pour le business analyst

Le premier avantage d’être business analyst en portage salarial est donc l’indépendance. Le professionnel a la possibilité de choisir ses missions, sa clientèle, son temps et ses conditions de travail, mais aussi sa rémunération ce qui nous amène au deuxième avantage non négligeable du portage salarial : la rémunération

Le salarié porté peut négocier ses tarifs et ainsi percevoir un salaire plus important. Il bénéficie en effet d’un salaire minimum et d’un complément de salaire en fonction des tarifs négociés avec son entreprise cliente. Le portage salarial permet donc de percevoir une rémunération plus juste et plus en adéquation avec l’expertise du business analyst.

Tous ces avantages de l’entrepreneuriat sont possibles sans pour autant renoncer à la sécurité du statut de salarié. Les professionnels hésitent en effet souvent à se lancer à leur propre compte en raison de l’instabilité du statut de freelance sur les questions de la protection sociale notamment. En portage salarial, il n’en est rien : le business analyst en portage salarial bénéficie de la même couverture sociale et des mêmes droits qu’un salarié classique.

Le fonctionnement du portage salarial pour le business analyst

Le business analyst en portage salarial conserve son indépendance de freelance tout en profitant des avantages du salariat puisqu’il est officiellement embauché par une société de portage salarial. A ce titre, l’analyste d’affaires possède une protection sociale optimale en cas de maladie ou d’arrêt de travail.

S’il doit démarcher pour trouver de nouveaux clients et négocier lui-même sa rémunération à l’instar d’un freelance, le business analyst en portage salarial peut compter sur sa société de portage pour s’occuper des tâches administratives ou juridiques souvent fastidieuses. Il n’a donc pas besoin d’établir de factures ou bien encore de relancer ses clients en cas d’impayés : la société de portage salarial s’en charge pour lui.

Un statut idéal pour les  salariés en reconversion professionnelle

Les salariés souhaitant se lancer dans l’entrepreneuriat ont souvent besoin de garantie. Le portage salarial est une solution idéale pour cela. 

Dans le cas où leur activité venait à se terminer prématurément, les business analyst peuvent bénéficier du chômage sous les mêmes conditions qu’un salarié classique. Cet argument est essentiel pour les freelance qui craignent souvent de ne pas avoir de solution de repli au cas où ils ne trouveraient pas de missions ou de clients. 

Ainsi, le portage salarial est un statut adapté aux business analyst souhaitant établir une transition entre leur statut de salarié et le statut d’indépendant.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Intéressé par le portage salarial ?