0970 407 107 (prix d'un appel local)

Administrateurs de base de données : pourquoi avoir recours au portage salarial ?

Les métiers de la data et des systèmes d’information ont le vent en poupe ! De nos jours, les entreprises qui veulent se développer, notamment dans le numérique, doivent investir dans les données pour mettre en place une stratégie performante. Nombreuses sont celles qui n’ont pas de service dédié en interne ou qui ne peuvent pas embaucher sur du long terme. Elles cherchent à confier des missions ponctuelles à des profils compétents et opérationnels immédiatement. Pour l’administrateur DBA, le projet de devenir freelance suppose de devoir créer son activité et donc de choisir un statut juridique. La micro-entreprise est souvent l’option privilégiée, car elle comporte un minimum de contraintes administratives et comptables. Mais les chiffres d’affaires sont plafonnés à la base. L’entreprise individuelle (EIRL) est plus formelle bien qu’elle favorise certains risques financiers. Une autre solution existe ! Recourir au portage salarial en informatique permet d’allier la sécurité et la liberté. 

Le portage salarial pour l'administrateur de base de données-1

Le métier d’administrateur de base de données en bref

L’administrateur de base de données, ou DBA (Database Administrator), est responsable de tout le système de gestion des datas de l’entreprise. Il regroupe et organise les informations dans des bases de données informatiques afin qu’elles soient faciles à consulter, à analyser et à utiliser. En amont d’un projet important, comme un projet de refonte ou de migration, il peut intervenir comme consultant technique dans une équipe de direction informatique pour sélectionner un système de gestion de data. Il participe au choix des logiciels qu’il administre. Il les installe, les configure et les optimise.

Ses compétences sont au service des besoins de différents services de l’entreprise. Il doit maîtriser les systèmes de gestion du marché comme Oracle, Microsoft SQL ou Sybase. En France, le métier d’administrateur de données est accessible à partir de bac + 2, mais les profils types les plus recherchés se situent plutôt avec bac + 5 spécialisés en informatique et sécurité des systèmes et des réseaux. Le poste de DBA se retrouve souvent dans les sociétés de services d’ingénierie informatique (SSII) ou dans de grandes entreprises. Ce métier porteur est de plus en plus recherché et se prête bien au freelancing. 

Le portage salarial, un statut innovant dans les métiers de l’informatique

En devenant consultant indépendant, vous sélectionnez vos clients et les missions qui vous intéressent. Pour vous lancer, vous devez cependant créer une entreprise. Grâce au portage salarial, vous pouvez garder la sécurité du salariat tout en restant autonome. Ce système se situe à mi-chemin entre l’entrepreneuriat et le salariat. Il permet au freelance de travailler à son compte tout en conservant les avantages du statut d’employé. Cette relation tripartite entre la société de portage, le travailleur indépendant et l’entreprise est régie par un cadre légal strict défini par l’article L.1254-1. du Code du travail.

Chaque acteur de cette forme alternative d’activité a un rôle spécifique déterminé par un contrat : 

  • l’administrateur de données signe une convention de portage salarial et un contrat de travail en CDD ou en CDI avec la société de portage; 
  • lorsqu’il trouve une mission, il négocie lui-même son tarif journalier et met en relation son client avec la société de portage;
  • l’entreprise s’engage alors dans un contrat de prestation avec la société de portage;
  • en fin de mission, la société de portage facture l’entreprise et reverse le chiffre d’affaires généré au salarié porté sous forme de salaire. 

Les avantages du portage salarial pour l’administrateur de données

Obtenir un statut simple et rapide 

Le portage salarial accompagne les administrateurs DBA freelances dans toutes leurs démarches. Vous n’avez pas de statuts à déposer, de comptabilité à tenir, ni de déclarations sociales à effectuer. La société de portage prend en charge toutes les tâches administratives pour vous permettre de vous concentrer sur votre savoir-faire de consultant. En déléguant la gestion de vos contrats, vous bénéficiez d’un gain de temps considérable et vous êtes sûrs de respecter la législation en vigueur. 

Profiter d’une couverture sociale complète

En tant que salarié porté, vous bénéficiez du régime général de l’assurance maladie. Vos remboursements de soins, d’hospitalisation et de maternité sont garantis par la sécurité sociale. Vous avez accès à une mutuelle d’entreprise qui est prise en charge à moitié par la société de portage salarial. En cas d’arrêt maladie, vous obtenez le paiement d’indemnités journalières à hauteur de 50 % de votre tarif journalier moyen. 

Cotiser pour un régime de retraite

Penser à sa retraite lorsqu’on est travailleur indépendant est un vrai casse-tête. Un des gros avantages du portage salarial est de continuer à cotiser comme un salarié chaque mois. La pension représente à peu près 50 % des revenus moyens des 25 meilleures années que vous avez travaillé. Le portage peut s’avérer particulièrement intéressant en fin de carrière en améliorant vos revenus et en validant les trimestres manquants pour obtenir un taux plein ou une surcote. 

Bénéficier des allocations chômage

En cas de licenciement, de rupture conventionnelle ou de fin de CDD, le salarié en portage peut s’inscrire au pôle emploi et recevoir l’allocation de retour à l’emploi (ARE). Les droits au chômage sont calculés sur la base du nombre de jours travaillés. Pour y avoir accès, il faut avoir travaillé un minimum de 88 jours, ou 610 heures, au cours des 28 derniers mois. Après 53 ans, ce délai est reporté à 36 mois. Pendant cette période de référence, chaque jour travaillé correspond à un jour d’indemnisation. Son montant s’élève à 57 % du salaire brut journalier. 

Accéder aux plans de formation

Au même titre qu’un travail salarié, le portage permet d’alimenter son compte personnel de formation, le CPF, au fil de ses missions. Ce dispositif, inaccessible aux travailleurs indépendants en dehors du portage salarial, est particulièrement important dans les métiers de l’informatique qui sont en évolution constante. Les bénéficiaires peuvent ainsi financer des formations qualifiantes et certifiantes tout au long de leur carrière. 

Le portage salarial pour l'administrateur de base de données-2

L’estimation du salaire d’un DBA ou Database Administrator porté

Le salarié porté établit son tarif journalier moyen de base, appelé TJM, selon le chiffre d’affaires qu’il souhaite obtenir et le nombre de jours qu’il envisage de travailler. Ce prix va également dépendre de l’offre et de la demande et du montant que le client est prêt à investir en fonction d’autres profils semblables. A titre indicatif, sur la plateforme de freelance Malt, un DBA propose un TJM de 386 € en moyenne, soit autour de 268 € pour les juniors et de 529 € pour les experts. Les tarifs dans les grandes villes comme Paris sont plus élevés. 

La commission de gestion de la société de portage salarial est fixée sur une base de 5 % et elle est plafonnée à 500 € par mois. Elle correspond aux frais d’accompagnement et de gestion courante. Le montant obtenu est alors sujet aux charges patronales et salariales qui représentent environ 46 % de votre chiffre d’affaires HT. En fonction de votre situation, vous obtiendrez un salaire net d’environ 50 % du chiffre d’affaires généré.

Grâce au statut de portage salarial, l’administrateur de données freelance peut se consacrer pleinement à son métier de consultant, sans se soucier des lourdeurs administratives du système et des difficultés propres aux entreprises individuelles. Il jouit de la même protection sociale qu’un employé tout en pouvant gérer son temps, son salaire et ses clients de manière autonome. 

Nous vous recommandons ces autres pages :

Intéressé par le portage salarial ?