0970 407 107 (prix d'un appel local)

La prospection et la relation client en portage salarial

Le portage salarial est un statut juridique de plus en plus utilisé par les indépendants. En jouissant de la liberté entrepreneuriale, les consultants portés bénéficient de la garantie d’un salaire net mensuel, ce qui apparaît comme l’un des nombreux avantages associés à ce contrat de travail. Cependant, au risque d’être assimilée à une agence d’intérim, la société de portage ne peut fournir des offres de mission aux travailleurs indépendants. C’est pourquoi la prospection commerciale fait partie intégrante de leur emploi du temps. Elle fait d’ailleurs partie des obligations conférées par la législation, notamment par l’Article L1254-2 du Code du travail. Ainsi, le salarié doit être en mesure de rechercher ses contrats et de fixer les modalités d’exécution de ses prestations en toute autonomie. Alors, comment gérer une recherche de mission ? Comment entrer en contact avec une entreprise cliente en portage salarial ? Quels outils sont mis à la disposition des travailleurs indépendants ? Découvrez cet aspect si bien connu de tous les salariés portés.

Portage salarial : la gestion des missions et des clients-1

La préparation à la prospection commerciale 

Avant tout démarchage commercial, il est primordial d’identifier un objectif entrepreneurial. Ce dernier s’inscrit comme un carnet de route et a pour objectif de guider le travailleur indépendant dans la bonne direction. Une prospection commerciale efficace sera celle qui aura été bien préparée en amont et de la manière la plus détaillée possible. Pour ce faire, plusieurs étapes sont à suivre.

Evaluer son expertise

Cette première étape est le point de départ de la préparation à la prospection commerciale. En effet, mesurer son expertise permettra de cibler ses clients potentiels. Ainsi, le salarié porté sera en mesure de choisir le secteur d’activité dans lequel il souhaite travailler, il pourra également réduire son champ de prospection. Cette évaluation offre un gain de temps considérable et confère davantage de crédibilité au consultant face à ses clients. 

Mettre en place son offre de service

La deuxième étape consiste à mettre en place une offre adaptée à son expertise. De cette manière, le travailleur indépendant est en mesure de présenter une grille relatant ses différents services ainsi que les tarifs qui y sont associés. La précision de ces informations renforce sans nul doute l’indice de crédibilité d’un professionnel.

Déterminer sa cible

Après avoir évalué son expertise et identifié son offre de service, l’étape suivante consiste à définir sa clientèle cible. Le consultant définit ses critères en fonction de ses besoins et de ses objectifs. Il peut, en effet, établir une liste d’entreprises clientes en fonction :

  • de la zone géographique ;
  • de la taille de l’entreprise ; 
  • du secteur d’activité.

Mettre en place une prospection efficace

En dernier lieu, le salarié porté est en mesure d’établir une méthode de prospection efficace et ciblée. De cette manière, il s’assure de réduire au maximum la période d’inactivité entre la gestion de deux contrats. Pour ce faire, il est important de s’imposer une routine en :

  • consacrant un temps prédéfini en amont à cet objectif;
  • mettant en place des outils de suivi de prospection;
  • utilisant des canaux de prospection efficaces.

Grâce à ces différentes étapes, le professionnel est en mesure de mettre en pratique une prospection qui lui garantira de trouver sa première mission en portage salarial et d’ainsi assurer la pérennité de son activité.

La prospection classique en portage salarial

La prospection classique consiste à reprendre la liste de clients potentiels établie par le freelance lors de sa préparation. Cette étape, si elle a été correctement effectuée, offre au travailleur indépendant la possibilité d’une première approche téléphonique. Il peut également opter pour la prospection de terrain, en se rendant en personne dans les entreprises, muni d’un CV et d’une plaquette détaillant ses offres de services.

Une autre méthode de prospection dite  » classique  » est l’utilisation des plateformes de free-lance. Les sociétés sont de plus en plus adeptes de ces sites en ligne. Grâce à un réel gain de temps pour les clients comme pour les indépendants, ces sites permettent une prospection encore plus ciblée. En effet, les entrepreneurs ont accès immédiat aux détails d’une prestation. Ce canal est un outil de prospection puissant, très apprécié des salariés portés.

Les sociétés de portage salarial permettent à leurs salariés, par le biais de formations ou d’accompagnements, de bénéficier de conseils pour la prospection de missions. Chaque entrepreneur a sa propre méthode. Cette dernière s’ajuste à un métier et à une personnalité, bien que les méthodes basiques restent  » universelles « . La prospection requiert une remise en question régulière, pour évaluer l’efficacité de sa méthode et l’adapter à ses futurs clients.

Portage salarial : la gestion des missions et des clients-2

La société de portage : un soutien dans la recherche de clients

Il est légitime de se demander comment trouver des clients en portage salarial, surtout en début de carrière. Grâce à ce statut juridique, le travailleur indépendant s’allège, en partie, de la charge représentée par la prospection. En effet, en signant un contrat avec une société de portage, il bénéficie du réseau de celle-ci et accède aux conseils et aux outils d’experts. Cette source d’information facilite le démarchage commercial et optimise le rendement de ce dernier. Grâce aux compétences mises à disposition par la société de portage, le salarié peut, par exemple, engager des démarches plus complexes, comme répondre à des appels d’offres. Cette  » catégorie  » de prospection est souvent délaissée, en raison de la complexité de la procédure. Avec le soutien et l’accompagnement de l’entreprise de portage, il sera en mesure de présenter une offre pertinente et complète et ainsi d’asseoir sa crédibilité professionnelle.

La création de son propre réseau professionnel

Créer un réseau de professionnels s’avère utile pour deux raisons : il permet de s’entourer d’experts ou d’entrepreneurs qui partagent les mêmes problématiques, ainsi que de trouver des missions. Il se présente comme une véritable force et une excellente source de stimulation intellectuelle, avec l’abondance d’échanges d’idées et de connaissances. Le réseau professionnel devient ainsi l’environnement idéal pour asseoir sa crédibilité et trouver de nouveaux clients. Pour ce faire, plusieurs solutions sont envisageables.

Profiter du réseau de sa société de portage

Le portage salarial est un excellent levier à la création d’un réseau professionnel. En profitant des événements, formations et ateliers mis en place par son entreprise, le salarié porté peut élargir son cercle professionnel. Toutes ces occasions s’avèrent propices à la rencontre et au développement d’un réseau. Elles apparaissent comme des opportunités de se faire connaître et d’échanger sur son activité de façon naturelle. Agissant comme un réseau d’entraide, le portage salarial peut inviter à l’échange de prestations entre salariés d’une même société. Il peut aider à se faire connaître et ainsi à recevoir des propositions de missions par des collègues portés. Un excellent moyen de décrocher des contrats sans faire de prospection.

User à bon escient du réseau virtuel

Des plateformes telles que LinkedIn permettent de créer un réseau facilement. En supprimant la barrière géographique, elles mettent en relation des professionnels qui n’auraient pas eu la chance de se rencontrer dans la vie réelle. Sur ces réseaux, il est essentiel d’entretenir ses relations professionnelles afin de gagner en crédibilité. L’optimisation de son profil est également une étape importante car elle permet d’être visible par le plus grand nombre.

La diversification de sa clientèle grâce au portage salarial

Le portage salarial offre la liberté dont rêvent les entrepreneurs. Ce statut professionnel permet au consultant de choisir ses clients et de sélectionner ses prestations. La prospection de nouveaux clients peut s’étendre au-delà de sa zone géographique grâce aux réseaux virtuels. Le travailleur indépendant a la possibilité de réaliser des missions pour le compte d’entreprises étrangères, par exemple. Dans ce cas, il devra faire une demande de statut d’expatrié ou de détaché. Les formalités administratives et fiscales s’avèrent un peu complexes, mais l’entreprise de portage peut lui apporter de précieux conseils, voire l’accompagner. Grâce au portage salarial, le travailleur indépendant peut ainsi élargir le périmètre de son champ de prospection et ainsi assurer plus aisément le développement de son activité professionnelle.

Le portage salarial octroie la possibilité de jouir de multiples avantages en matière de prospection et de signature de contrats. Les consultants indépendants ont à leur disposition des outils et des conseils d’experts facilitant le développement de leur activité. Chaque entrepreneur doit, cependant, créer et saisir les occasions qui se présentent afin de maximiser le potentiel de son entreprise. En étoffant son réseau professionnel, il s’assure de bénéficier d’une synergie et de se créer constamment de nouvelles opportunités. Bien plus qu’une structure comptable et administrative, la société de portage fournit un réseau d’entraide à ses salariés, permettant d’optimiser et de faciliter leur prospection commerciale. Le portage salarial offre ainsi la possibilité d’une gestion de clients plus sereine et efficace. 

Nous vous recommandons ces autres pages :

Intéressé par le portage salarial ?