Consultant informatique : rester salarié d’une ESN ou passer au portage salarial ?

Consultant informatique : rester salarié d’une ESN ou passer au portage salarial ?

La sous-traitance est largement pratiquée dans le domaine informatique. Pour assurer des missions à moyen ou long terme chez un client, différents statuts sont possibles. Nous comparons ici la situation de consultant en portage salarial à celui de consultant salarié en direct par une ESN. Dans les deux cas, vous êtes salariés, mais pas avec la même liberté à la clé, ni la même rémunération.

Les projets informatiques nécessitent un assemblage de compétences informatiques pointues que les clients finaux vont chercher très souvent auprès d’ESN ou de consultants indépendants. Travailler en ESN ou en portage salarial présente dans les deux cas l’avantage de bénéficier du statut de salarié. Plusieurs critères sont à prendre en compte pour identifier quelle est la meilleure option pour vous.

Choix des clients et des missions

Portage salarial. Vous avez toute liberté pour choisir vos clients et les projets sur lesquels vous intervenez. La société de portage qui s’occupe de votre gestion administrative et commerciale n’intervient pas, ni avant ni au cours de la mission, sur ce point. Vous pouvez faire évoluer vos critères de choix de mission en fonction de votre situation personnelle, notamment sur la localisation géographique des missions.

ESN. Une ESN a intérêt à placer ses consultants salariés en direct chez ses clients sur un maximum de journées. Toute journée non placée représente une perte nette pour l’ESN. La localisation géographique change quasi systématiquement pour chaque mission.

Négociation de la rémunération

Portage salarial. Vous négociez votre rémunération sur la base d’un TJM (taux jour moyen). Vous le fixez en fonction du besoin du client et de l’expertise que vous apportez. À chaque changement de client ou de mission, vous négociez les conditions de rémunération au regard de votre valeur sur le marché. Vous êtes dans une position rassurante et intéressante pour l’ESN qui ne vous rémunère que quand vous travaillez.

ESN. Le salaire est négocié à l’embauche. Il n’y a pas de réévaluation automatique lorsque les missions changent. Les évolutions salariales suivent celles prévues dans la politique de rémunération de l’ESN. Les salaires versés aux salariés en direct des ESN prennent en compte les périodes d’intermission auxquelles l’ESN va devoir faire face.

Périodes d’intermission

Portage salarial. Votre client n’est pas facturé lorsque la mission s’arrête ou est momentanément en suspens. Par contre, vous pouvez lisser votre rémunération pour conserver un salaire entre deux missions en répartissant votre volume d’affaires réalisé les mois précédents. Quand vous n’êtes pas chez le client, vous occupez votre temps de manière libre pour développer vos compétences ou identifier de nouveaux projets sur lesquels vous pouvez proposer votre expertise. Une fin de mission en portage, ouvre également, sous certaines conditions, des droits aux Allocations de Retour à l’Emploi.

ESN. Le salaire est maintenu pendant les intermissions. Le consultant est généralement affecté à des projets transverses dans l’entreprise.

Les dates de congés payés

Portage salarial. Vous posez vos jours de congés comme vous le souhaitez en accord avec le client chez lequel vous intervenez. La société de portage, qui vous salarie, n’intervient pas en la matière. Vous avez la possibilité de décider du nombre de jours travaillés sur une année. Poser plusieurs mois de congés est de ce fait réalisable.

ESN. Les congés du consultant doivent respecter les règles de prise de congés de l’ESN. Ils doivent faire l’objet d’une validation de son supérieur hiérarchique tout en étant alignés sur les exigences du client où se déroule la mission.