Portage salarial : faut-il opter pour un contrat de travail en CDD ou en CDI ?

Portage salarial : faut-il opter pour un contrat de travail en CDD ou en CDI ?

En portage salarial, vous travaillez pour votre client tout en bénéficiant du statut de salarié. En fonction de la durée de votre mission, de vos projets professionnels et personnels, vous pouvez signer un contrat de travail à durée déterminée ou indéterminée. Zoom sur les deux options

Chronologiquement : après avoir décroché votre mission chez un client, vous contactez une entreprise de portage salarial pour formaliser la collaboration. L’entreprise de portage signe un contrat commercial avec votre client au regard de la durée de la mission. Vous signez en parallèle un contrat de travail avec la société de portage. Vous êtes ainsi un salarié classique et bénéficiez selon votre situation d’un Contrat à durée déterminée (CDD) ou d’un Contrat à durée indéterminée (CDI).

Un CDI pour se projeter sur le long terme

Pour une mission qui se réalise sur plusieurs mois, vous pouvez signer un CDI avec votre société de portage. Cela vous permettra à l’issue de cette mission de ré-enchaîner sur une autre mission avec ce client ou un autre sans aucune formalité. Vous ne serez, par contre, pas rémunéré entre les deux missions.

Le cadre du CDI : en signant un CDI, vous pouvez plus facilement dans votre vie personnelle louer un appartement ou solliciter un prêt bancaire. Un CDI est rassurant pour vos interlocuteurs. Le taux de la cotisation patronale d’assurance chômage est moins élevé avec un CDI, ce qui vous garantit un revenu net plus avantageux. Le CDI présente aussi l’intérêt d’être calculé sans prime de précarité. Celle-ci reporte en fin de contrat, une partie de la rémunération.

Un CDD pour mission de courte durée

Si vous décrochez une mission de courte durée, quelques mois, vous avez également la solution d’avoir recours au portage salarial. Vous avez la possibilité de signer un contrat à durée déterminée avec votre société de portage. Il est fixé dans un premier temps en fonction de la durée de votre mission. Il peut être reconduit, par la signature d’un simple avenant, si la mission se prolonge. En cas de pérennisation de vos missions chez le client, un CDI peut être signé dans la foulée. Vous conserverez l’ancienneté acquise lors de votre CDD.

Le cadre du CDD : la fin d’un CDD est simple à mettre en œuvre, elle ne nécessite pas de procédures particulières. C’est une solution intéressante si vous enchaînez des missions en portage salarial avec des contrats de travail classiques en entreprise. Cela vous permet aussi de tester le portage salarial sur quelques mois en fixant vous-même la durée.

Que ce soit avec un CDI ou un CDD, le portage salarial permet de travailler pour votre client en tant que salarié et en bénéficiant, notamment, à ce titre du régime général de la sécurité sociale (maladie, retraite…) et des Allocations de retour à l’emploi en cas de période de chômage.

Lire aussi :

Vos indemnités en cas de maladie ou de maternité

Portage salarial : formez-vous grâce à votre CPF

Portage et Allocations chômage : qui a droit à quoi ?